Depuis le 1er janvier 2017, chaque employeur est tenu de révéler aux autorités les identités de salariés auteurs d’infractions routières. Un avocat messin, maître Nicolas Matuszak, vient cependant de relever une faille juridique et un juge lui a donné raison.

 

Lire plus sur France 3 Régions.